Aller au contenu

Road-trip à moto en Champagne

Peut-on résumer la Champagne à son vignoble ? C’est la question que l’on se posait avant ce repérage. Fichtre, quels ignares nous étions ! La Champagne est aussi de vastes étendues agricoles à la sauce mid-west américain, d’impressionnants vestiges de la guerre et puis des villes incontournables. Vous voyez de quoi on parle ? Oui, Reims ! Mais aussi Saint-Menehoulde, Epernay, Dormans… Bref, cette région a de nombreuses facettes que nous t’emmenons découvrir dans cet article !
Alliant incontournables et jolies départementales, l’itinéraire finalisé issu de ce repérage (dont la trace GPS) figurera dans notre guide de road-trips moto en France « Week-end à moto, 50 itinéraires insolites en France » (publication en avril 2022, éditions Larousse). Bonne lecture !

Points d'intérêt

Récit de notre repérage de l'itinéraire moto en Champagne

Nous débutons cette exploration champenoise à Sedan

Nous débutons cette exploration champenoise à Sedan. Pourquoi diantre aller à Sedan ? Pour sa forteresse pardi ! Et oui, avec ses 35 000m², c’est le plus grand château fort d’Europe ! Rien que ça. On aime beaucoup arpenter les petites ruelles pavées de la ville avec ce mastodonte qui guette en surplomb.

En quittant la ville, nous nous enfonçons dans la campagne profonde. Les petits vallons se succèdent, les départementales prennent des allures de montagnes russes. Ici et là, on profite de somptueux panoramas sur d’immenses champs de blé, de maïs. Ce qui nous étonne ? On a l’impression de traverser des zones inhabitées dédiées uniquement à la culture céréalière, sans âme qui vive. Étrange sensation que d’avoir atterri dans le mid-west américain où les seuls objets mobiles sont des moissonneuses aux mensurations démesurées.

Lac de Baïron

Arrivés au lac de Baïron, nous décidons de poser le campement au camping du coin. Des rencontres ? Absolument ! Avec un groupe de motards néerlandais qui viennent de traverser les Vossjize. « Les quoi ? ». Il fallait comprendre les Vosges. Arrive donc le moment où il faut expliquer que la Langue française est fourbe et que généralement la moitié des lettres ne sont là que pour la déco.

Le lendemain, nous traversons le lac. Un spectacle magnifique. Un peu plus loin, nous replongeons dans le grand ouest américain. Le décor ? De la monoculture à perte de vue, quelques troupeaux de bovins, pas une maison à l’horizon, les tracteurs sont à l’ouvrage. Ces paysages poussent clairement à l’introspection. Et puis avec la fatigue, on se dit que si on croisait un cowboy en santiags, on ne serait pas étonné.

Un détour par l’histoire de la Première Guerre Mondiale

Prochaine étape : le mémorial américain de Montfaucon d’Argonne. Quésaco ? Une colonne de 60m de haut commémorant une victoire américaine au cours d’une offensive durant la Première Guerre Mondiale. On continue ce pèlerinage historique en arpentant la célèbre D18, puis nous passons le village d’Hautcourt. Sa particularité ? Il fut complètement détruit en 1916.

Au beau milieu d’une forêt, nous bifurquons sur une petite route. Ce petit sentier nous mène jusqu’à la cote 304. Quésaco ? Un lieu stratégique par sa position en surplomb qui fut le théâtre de nombreux affrontements. Un monument y est érigé à la gloire des quelques 10 000 poilus morts pour la défendre. Alors, là, on se dit qu’un peu de gaieté ne nous ferait pas de mal, non ? Et bien, c’est raté ! Car la prochaine halte, c’est la nécropole nationale d’Harazé, encore un cimetière militaire.

Sainte-Menehould et Châlons-en-Champagne

Cette petite cité de caractère est surplombée par l’église Notre-Dame avec un superbe point de vue sur le village et les alentours. Et puis, vous savez quoi ? Dom Pérignon, l’inventeur du champagne y est né. C’est donc un pèlerinage obligatoire.

Etape suivante ? Châlons-en-Champagne. Nous garons l’Ural et partons explorer à pieds. Très honnêtement, quelques monuments valent le détour comme la collégiale Notre-Dame-en-Vaux, le château du Marché ou encore les jolies maisons à colombages du centre historique. Mais quelque chose nous surprend : il n’y a personne dans les rues de cette ville fantôme. Qu’à cela ne tienne, on se lance dans un micro-trottoir. Alors, pourquoi les habitants ont déserté ? Parce que la ville est en compétition avec Reims située à seulement quelques dizaines de kilomètres.

Le vignoble champenois

Quelques centaines de mètres plus loin, nous assistons à un changement de décor. Comment ça ? Et bien, les grandes étendues cultivées disparaissent au profit d’un vaste vignoble légèrement vallonné. Nous pénétrons officiellement en terres de Champagne !! Whouhou !

On décide d’aller explorer les petits chemins délimitant les parcelles de vignes. Quelques noms nous font tilt : Moët & Chandon, Taittinger, etc… Ivres de ses pensées pétillantes, nous décidons de prendre un peu d’altitude. En suivant les chemins d’exploitations, on arrive à atteindre un panorama génial qui domine cet immense océan de raisins. Incroyable !

Notre épopée champenoise prend une dimension biblique lorsque nous atteignons Verzenay. Pourquoi donc ? Car nous grimpons au Mont-Sinaï ! Et oui ! Désolé de vous décevoir, mais l’endroit manque cruellement de buisson ardent. On se console comme on peut avec l’incroyable point de vue qu’offre ce poste d’observation militaire fortifié !

Reims, nous voilà !!

Nous commençons par découvrir son incroyable basilique Saint-Rémi, pour ensuite nous émerveiller devant la cathédrale. Comment décrire cet ouvrage ? Splendide, monumental. La façade présente un niveau de détails extraordinaire. Quant à l’intérieur, c’est absolument majestueux. Vous l’aurez compris, on en a pris plein nos petites mirettes !

Sentant le délirium trémens approcher, nous replongeons dans les vignobles. Direction ? Epernay. Une ville surprenante pour ses avenues où se succèdent les somptueuses demeures des producteurs de champagne. On adore !

Ultime étape de ce périple : Dormans. A défaut d’y trouver une belle dans les bois, nous y découvrons un camping génial en bord de Marne et surtout le mémorial des batailles de la Marne. Impressionnant avec son vaste parvis et son tank !

Séance photo en moto : BMW R Nine T Scrambler

Pourquoi une séance photo-moto ?

Pour diversifier les bécanes dans notre futur livre. Et oui, il s’adressera à tous les motards, alors il faut que le lecteur puisse s’identifier et s’imaginer dans tous ces lieux exceptionnels ! Des concessionnaires locaux nous prêtent gentiment une bécane le temps de quelques heures et nous partons prendre des photos. Notre objectif : une moto différente par itinéraire.

Pour la Champagne, ce sera une BMW R Nine T Scrambler de la concession Eden Moto 51 à Reims. Que dire de cette moto à la gueule d’enfer ?

Voilà une bécane au look dans un pur style néo-rétro. Alors une fois passé ces longues minutes à contempler cette merveille, on s’assoit quand même dessus. Et force est de constater que la position de conduite est étrange. A mi-chemin entre la grenouille et une obscure position de yoga, il faut un peu de temps pour s’habituer. La selle est basse, mais elle est large, petits gabarits s’abstenir. Ce qu’on adore ? Ce poste de conduite épuré à souhait. Le tableau de bord est simpliste, pas de fioritures, même pas d’indicateur de rapport engagé. Un retour aux sources qu’on adore !

Mais il ne faut pas croire pour autant qu’on a collé une technologie d’avant guerre sur une néo-rétro ! Que nenni ! Parce que cette fausse vieille cache en fait un embrayage hydraulique de série, un amortisseur de direction, ainsi qu’une qualité de finition incroyable. En résumé ? Une pure merveille du style néo-rétro !

BMW R Nine T Scrambler - Voyage moto en Champagne - URALISTAN
Séance photo avec une moto BMW R Nine T Scrambler de la Concession BMW Eden Moto 51 de Reims
La Champagne a plusieurs visages que l’on a adorés ! Des vastes étendues céréalières aux océans de vignes, les paysages sont magnifiques. Et la région culturellement riche ! Tant par ses vestiges de la guerre que par son histoire vinicole, sans oublier évidemment la place cruciale de Reims dans l’histoire des rois de France. Des décors somptueux, un patrimoine extraordinaire et des routes à virolos, je pense qu’on a là la recette rêvée pour un road trip à moto, non ?
Bonne route à toi !!
>> Voir les autres articles sur nos itinéraires et road-trips moto en France

1 commentaire pour “Road-trip à moto en Champagne”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :