Aller au contenu

Quel matériel pour camper en road-trip moto ?

Bivouac moto rime souvent avec liberté totale. Il s’accorde aussi très bien avec voyage moto à petit budget. Alors que tu sois un motosapiens sauvage ou bien un motard sans l’écu, tu te poses sans doute une question : comment m’équiper pour bivouaquer ? Quels sont les essentiels ? Une gourde filtrante, est-elle un gadget ou un indispensable ?
Dans cet article, nous te détaillons le matériel de camping que nous emportons lors de nos road-trips à moto. Ce n’est point là parole d’évangile, mais plutôt un retour d’expérience qui, on l’espère pourra te servir. Bonne lecture !

Quel équipement emporter pour dormir en camping lors d'un voyage à moto ?

La base : la tente (ou le hamac)

Je te vois venir, toi le motard le vrai dur : « pourquoi s’encombrer d’une tente ? Moi je dors par terre à l’ombre de ma Harley ». Ouais.. bon, alors pour les autres qui préfèrent partager leur lit avec leur partenaire plutôt qu’avec un chien errant ou un essaim de moustiques : un toit, c’est essentiel. Dimensions, encombrements, volumes, il y a autant de modèles de tentes que de motos. Bien sûr l’option tarpe est aussi possible.

Personnellement, nous avons opté pour la Quick Hiker 2 de chez Décathlon. Sa particularité ? C’est une tente développée pour la rando. Elle est légère, compacte et son volume intérieur nous convient parfaitement. Elle possède un petit hamac suspendu pour ranger des affaires et à deux entrées (parfait pour ventiler). Nous ne sommes pas du tout calés à ce sujet, mais l’option hamac se démocratise.

Camper en road-trip moto - Matériel de bivouac et camping - URALISTAN
Quid des matelas et des oreillers ?

Nos matelas sont des Thermarest achetés chez Décathlon. Ils se gonflent à la bouche et présentent une particularité : leur forme boudinée. Rassures toi, ce n’est pas pour éviter les escarres mais bien pour le confort et isoler du sol. Et ça marche ! Testé et approuvé en hivernales. Les oreillers gonflables sont eux aussi indispensables. Ça ne prend pas de place et ça te change la vie. Merci Décath !

Les duvets et draps de sac

Il y a des gens pour qui l’humeur est directement indexée sur la qualité de la nuit. Et c’est notre cas ! Alors tu peux nous faire confiance pour notre literie de bivouac. Pas la peine de faire dans l’exotisme, Décathlon a tout ce qu’il faut.

Il faut adapter son duvet à sa destination et à la saison.
Comme nous les utilisons toute l’année, nos duvets sont des Forclaz Trek 500 avec des températures limite de 0° pour Marion et 5° pour Jérémy (il est déjà équipé d’une doublure graisseuse ventrale). Leur défaut ? Ils sont assez volumineux. Il en existe des bien plus petits mais le rapport température / volume du duvet dépend du budget que tu veux y mettre.

L’accessoire auquel on ne pense pas assez souvent ? Le sac à viande. Sous ce nom peu sexy se cache en fait un drap de coton, une sorte de linceul 2.0 qui a un gros avantage : ménager ton duvet, ajouter quelques degrés ou te servir de draps pour les nuits chaudes. Et oui, tu transpires la nuit. Il est nettement plus facile de laver un drap en coton qu’un sac de couchage.

Quel équipement emporter pour cuisiner en road-trip moto ?

C’est l’heure de manger, non ?

Pour ce qui est de la popotte, nous avons un nécessaire à cuisine Décathlon. Casserole, poêle, assiettes, timbales, couverts, couvercle-passoire, tout s’emboîte merveilleusement pour ne prendre que très peu de place. Des ingénieurs ont dû sérieusement se creuser la tête pour développer ce tétris.
Nous emportons aussi une planche à découper et un opinel parce que le sauciflard ne va pas se trancher tout seul.

Le réchaud dans tout ça ?

Et bien, c’est l’un des rares produits qui ne vient pas de Décathlon. Il s’agit d’un Coleman dual-fuel 533 fonctionnant à l’essence. Ainsi, tant que nous avons du sans-plomb, nous pouvons cuire nos pâtes. Pas besoin de transporter de réserves de gaz ! Pourquoi la marque Coleman ? Et bien, il est compacte et est réputé pour sa robustesse, sa simplicité et son dépannage facile. Tout comme l’Ural !

Manger assis autour d’une table, c’est plus sympa, non ?

En tout cas, c’est ce que nous pensons. Nous avons deux chaises pliantes. Encore un défi d’ingéniosité pour un objet aussi compact que pratique. Pour la table à manger, deux options s’offrent à nous. Quand c’est juste pour l’apéro, le top case SW-Motech fait l’affaire. Sinon pour les séjours prolongés, nous avons bricolé une table pliante sur le side-car.

La gourde filtrante, l’accessoire essentiel pour tout aventurier motorisé

Dormir et manger, c’est bien, maintenant, il faut s’hydrater. Comment faire ? Soit tu trouves des sources d’eau, soit tu roules avec 10 litres constamment sur ta bécane, sois tu t’équipes d’une gourde filtrante. Dans notre cas, nous avons opté pour une Katadyn Vario. Et elle s’est avérée être un indispensable lors de nos bivouacs. Avec ce modèle, tu peux filtrer 2000 litres d’eau avant de devoir changer les filtres. Ça fait quelques pastis, non ? Alors évidemment il faut bivouaquer près d’un lac ou d’une rivière.

S'éclairer, stocker l'énergie, se réchauffer... en road-trip moto

Les petits gadgets bien pratiques
  • Une lampe rechargeable pour lire dans la tente ainsi qu’une frontale pour les dépannages en nocturne.
  • Une gourde de 1L ou un camel bag à remplir le long de la route dans les bars ou aux sources d’eau.
  • Une banque d’énergie pour recharger les appareils électroniques dans la tente. On l’alimente en journée lorsque l’on roule ce qui nous permet de brancher téléphone et Gopro durant la nuit. La particularité de ce modèle ? Elle fait aussi chaufferette ! Bien pratique pour se réchauffer les mains en roulant (pour la passagère bien entendu).
  • Une petite brosse et un morceau de savon de Marseille pour faire la vaisselle.
  • La petite pelle pour ensevelir le résultat de la digestion lors des bivouacs en pleine nature.
  • Une bouillotte pour les nuits de grand froid.
  • Un couvercle de pot à confiture ou une petite planche à glisser sous la béquille.
Et voilà ! Encore une fois, ce n’est que notre modeste retour d’expérience de plusieurs mois de nomadisme. Ce matériel est parfaitement adapté à notre usage et à notre mode de voyage. Te concernant ? Peut-être n’as tu pas besoin des chaises pliantes ou bien du réchaud à essence. Mais diantre, comment faire pour savoir ? En partant à l’aventure, pardi ! Et pour ça, tu peux t’inspirer de nos nombreux récits d’aventure. Bonne route à toi !!
>> Tu pars bientôt en road-trip dans les Balkans ? Voici nos 8 meilleurs spots de bivouac dans cette région du monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :