Aller au contenu

Quels pneus adopter pour son sidecar Ural ?

    A force de barouder en Ural, nous avons pu essayer plusieurs modèles de pneus. Que ça soit les Heidenau K37, K34, K28 ou encore les Mitas E-05, nous avons pu les tester sur le long terme dans différentes conditions. Quelle durée de vie ? Quel comportement sous la pluie ?
    Dans cet article, on te donne notre retour d’expérience. Attention, il ne s’agit en aucun cas d’une étude exhaustive mais bien de notre mince tribu pour éclairer ce monde obscur qu’est le pneu moto à profil carré ! Bonne lecture !

    Heidenau K37 vs Mitas E05, les pneus crampons

    Heidenau K37

    Ces deux modèles de pneus présentent quasiment le même profil typé tout-terrain. Mais alors qu’est ce qui les différencie ? La qualité de la gomme, et donc par conséquence : le prix et la durée de vie. Monté sur la roue motrice, le modèle K37 de la marque Heidenau va tenir 6500 km dans le cadre d’un usage solo pas trop chargé, et plutôt 5000 km si comme nous, tu as l’habitude de rouler en duo avec bagages.

    pneu K37 neuf, Heidenau - URALISTAN
    pneu K37, 6300 km, Heidenau - URALISTAN
    pneu K37 Heidenau, 6300 km ©Uralistan
    Mitas E-05

    Concernant le Mitas, il faut tabler sur 3500 km dans les mêmes conditions (en duo et chargé). On a donc 5000 km pour le K37, et 3500 km pour le E-05. A vous maintenant de faire le calcul coût/kilomètre selon le tarif proposé pour chaque pneu.

    Quid de la roue avant ?

    Et bien avec le recul, on peut dire que le pneu y dure 3 à 4 fois plus longtemps qu’à l’arrière. Nous avons changé notre pneu K37 avant lorsqu’il avait 20 000 km ! Un conseil, au moment de changer votre train de pneus (roue arrière, panier et secours), n’oubliez pas de jeter un œil à l’avant.

    Et les performances dans tout ça ?

    Les deux modèles se valent. Que ça soit dans la neige, la boue ou le sable, les crampons offrent une excellente adhérence. Et il en faut de la traction quand il s’agit de mouvoir un engin de presque 400 kilos ! Pour avoir pratiqué les pistes du Trans Euro Trail à plusieurs reprises, rares sont les moments où il aura fallu craboter la roue du panier. Ce dispositif 2WD reste pour nous un filet de sécurité qui permet d’aller sereinement dans les ornières boueuses.

    Quelles sensations de conduite ?

    Ce n’est pas une surprise, un pneu à crampons n’est pas idéal pour une roue avant. Ça vibre, ça peut s’avérer un peu usant sur les longs trajets. Mais bon, faut savoir ce qu’on veut non ? Pour nous, le point faible reste le comportement sur route par temps de pluie. Et oui, la répartition des masses sur l’Ural a tendance à délester l’avant. Résultat : les sorties de rond-points mouillées peuvent parfois surprendre.