Road trip en moto et side-car Ural à la découverte de la Normandie

Le havre de Coutainville, les dunes d’Hattainville, les falaises de Nez de Jobourg, il semblerait que le Cotentin recèle de nombreux lieux splendides. Certains normands chauvins iront même jusqu’à dire que la presqu’île abrite les plus beaux villages de France. N’en rajoutent-ils pas un peu ? En bon pragmatiques que nous sommes, il fallait le vérifier ! Notre petite équipée atypique, composée d’une moto GS et d’un side-car Ural, est donc partie pour un road trip de 3 jours.
Au commencement de notre « Cotentour », le célèbre Mont Saint Michel, puis le Cotentin et pour finir par les plages du débarquement. Bonne lecture !

Rouler dans les prés salés pour découvrir une vue unique sur le Mont Saint Michel

Jour 1 : Miniac Morvan – Saint Malo – Mont St Michel – Agon Coutainville
Nous avons débuté ce road trip normand par une petite section bretonne. Nous, chauvins ? Un peu 😉 Ce périple commence par une courte exploration de l’estuaire de la Rance. 1ère étape : le moulin à marée de la cale de Mordreuc à Pleudihen. Son port est très charmant avec une vue sur le château de Péhou et le pont Saint-Hubert. Magnifique ! Nous continuons par l’un des plus beaux villages de France : Saint Suliac. Qu’est ce qui lui vaut ce titre ? Son dédale de ruelles, ses maisons de pierre typiques, son port paisible et toute l’atmosphère qui se dégage de ce village de pêcheurs pittoresque.
Saint Malo, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan

Nous passons ensuite le barrage de la Rance pour rallier Saint-Malo intramuros. Autant vous dire que notre petit Gobi a eu son heure de gloire. Tous les touristes n’avaient d’yeux que pour lui !
Nous quittons la partie fortifiée pour aller admirer les voiliers et les gréements accostés dans la cale.

Tout ça, c’est bien, mais l’objectif, c’est la Normandie, non ? Nous mettons donc les voiles à l’est en direction du Mont Saint Michel. Nous nous accordons quand même une halte à l’anse du Guesclin  ainsi qu’à la pointe du Grouin qui offre une vue imprenable sur la réserve ornithologique de l’île des Landes.  Une pause sandwich et c’est reparti !

Nous franchissons enfin la frontière avec La Manche. Un contact local nous avait recommandé d’approcher le Mont-Saint-Michel par les marais. Super conseil !! On traverse des champs et pâturages sur une route en surplomb. Peu à peu, le mont se dessine à l’horizon. Après avoir parcouru une petite piste de terre bardée d’arbres, nous faisons halte. La vue sur cette merveille normande est magique. Le plus ? Nous sommes presque seuls à en profiter !

Mont Saint Michel, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Salines du Mont Saint Michel, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan

Nous atteignons ensuite Agon-Coutainville où notre hôte local nous accueille de la plus belle des manières : un tour en 4L jusqu’à la pointe d’Agon. Coucher de soleil sur le havre, magique.
Puis le soir, dégustation d’un plat local : la moussette. Quésaco ? Une araignée de mer qui n’a pas encore mué, la chair est censée être plus tendre que la bête adulte. Super bon !

Pointe D'Agon, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Pointe D'Agon, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan

La presqu’île du Cotentin : énième merveille du monde ?

Jour 2 : Agon Coutainville – Nez de Jobourg – Barfleur

Énième merveille… On en rajouterait pas un peu là ? Peut-être… mais toute cette péninsule est magnifique.

Nous commençons par une curiosité locale : les cabanes de Gouville-sur-Mer. Très mignonnes avec leurs couleurs flashy. Ces 70 abris en bois se transmettent de génération en génération et servent principalement à stocker le matériel de pêche et de baignade. 

Cabanes de Gouville sur mer, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan

En remontant au nord, nous traversons les salines du havre de Saint-Germain-sur-Ay. Petite halte pour y admirer les moutons paitre. Certains les imaginent déjà en délicieux gigots… En poussant jusqu’à la pointe du Banc, nous découvrons d’incroyables paysages de baie et de dunes.

Rêver de souris d’agneau donne faim. Tous les restos étant fermés, nous nous contenterons d’un sandwich, mais dans un cadre magnifique. Et oui, nous sommes à Portbail ! Pourquoi s’y arrêter ? Pour son havre, son port et son joli pont à arches !

Havre de St Germain, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Port bail, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Port bail, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan

Cher lecteur, si tu as lu jusqu’ici, tu es chanceux ! Nous te révélons maintenant notre coup de cœur ! Tu es prêt ? Il s’agit des dunes d’Hatainville. On peut les observer depuis le cap de Carteret, le spectacle est unique. Un peu plus au nord, une longue route goudronnée (D242) traverse ces grandes étendues recouvertes de sable et de végétation. Il y a des airs de bout du monde.

Havre d'Hattainville, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Carteret, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Carteret, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan

En continuant vers le nord, les paysages changent radicalement. Les havres et péninsules laissent place aux falaises escarpées. Nous passons Rozel, l’EPR de Flamanville, le charmant port de Diélette, et  atteignons Vauville.

Vauville, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan

Puis, nous décidons d’explorer les routes sinueuses qui serpentent en hauteur. Ces pérégrinations nous amènent aux falaises du nez de Jobourg. Spot immanquable !

Ça grimpe, ça descend, ça vire, mais les panoramas sont magiques. Serait-on au Pays de Galles ? En tout cas, ça y ressemble beaucoup. Les routes étroites bordées de végétation nous rappellent un de nos anciens voyages moto.

Nez de Jobourg, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Nez de Jobourg, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Nez de Jobourg, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan

Un coup d’œil en arrière et on s’aperçoit que le panorama est extraordinaire. Une table en bois, une vue sur les falaises, personne à l’horizon : voici le plus beau spot de pique-nique de toute la Normandie ! Il se situe juste à côté de la pointe du Houpret au sud d’Auderville. Gardez cette information pour vous ! Il ne manquerait plus qu’une 2ème table soit installée et on perdrait le charme du lieu.

En arrivant à port Goury, nous quittons le Pays de Galles pour pénétrer en Irlande ! Les pâturages à moutons sont ceints de murets de pierres, la végétation se pare de teintes brunes et les bâtisses dominent les collines.

Port Goury, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Nez de Jobourg, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Port Goury, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan

L’heure défile et il nous faut installer le campement. Nous passons donc rapidement par l’un des plus petits ports de France (port Racine), puis son homologue un peu plus grand (Cherbourg). Arrêt au phare de Gatteville avant de rallier Barfleur. L’appel de la bière se fait sentir !

Barfleur, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Gatteville, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan

Aucune panne jusque là, c’était suspect…

Jour 3 : Barfleur – Plages du débarquement – Caen

Qu’est ce qu’une température agréable pour camper en extérieur ? Il semblerait que 4°C ne fasse pas consensus dans le groupe… Nous atteignons Saint-Vaast-la-Hougue en empruntant des petits chemins à travers les salines. Très sympa. Puis nous profitons du calme ambiant du port pour observer les ostréiculteurs à l’ouvrage.

Trêve de contemplation, nous avons rendez-vous avec l’histoire ! Utah Beach. En cette période hivernale, les seuls usagers de la plage sont des chevaux pratiquant le trot attelé.

Utah beach, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Saint Vaast la Hougue, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan

2 km avant Carentan, nous entendons un vrombissement sourd. Serait-on suivi par une Harley ou bien pris en chasse par un Spitfire ? Et bien, non… La réponse se trouve sous le moteur. La ligne d’échappement s’est fendue nette à cause des vibrations. Je vous laisse imaginer le barouf. Arrivés au garage le plus proche, le mécano nous annonce tout sourire : « ah bah, mon père a un Dnepr, j’adore ces bécanes, je vais vous ressouder ça. » Incroyable ! En 30 min, l’affaire est réglée et nous sommes de nouveau sur pattes. On s’attendait à pouvoir profiter de la solidarité des machines russes en Sibérie ou en Mongolie, mais on n’imaginait pas que ça nous sauverait en pleine Normandie.

Omaha beach, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Omaha beach, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Cimetière américain, "Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan

Nous atteignons finalement Omaha Beach, secteur Charlie, à Vierville-sur-mer. En mettant de côté l’aspect historique, les splendides falaises qui bordent la plage justifient à elles-seules qu’on s’y attarde.
Nous longeons les étendues de sable jusqu’au cimetière américain. La visite s’impose.
Nous filons ensuite aux impressionnantes batteries de Longues-Sur-Mer, puis voyons défiler Arromanches, Courseulles-sur-Mer, Douvres-la-Délivrande, et enfin atteignons Caen.

"Cotentour", Road trip en Normandie - URALISTAN
©Uralistan
Et voilà, c’en est fini de notre périple sur les côté normandes… Qu’est ce qui nous marqué ? Sans doute, la diversité des paysages. Du Mont Saint Michel jusqu’à Carteret, les havres et péninsules se succèdent, alors qu’en remontant jusqu’à Goury, la nature est plus féroce avec ses falaises acérées. Et enfin, de Barlfeur à Caen, nous avons apprécié la quiétude des plages qui s’étendent sur des kilomètres. Le Cotentin a de multiples visages et nous n’en avons découvert qu’une partie. Ce récit vous a plu ? Restez-connectés car nos prochaines aventures auront lieu en Suisse-Normande !
>> Découvre nos autres road trips en France.

6 commentaires sur “Road trip en moto et side-car Ural à la découverte de la Normandie”

    1. Oui, la France est superbe ! On va profiter des mois prochains (quand ça ira mieux question Covid…) pour faire un petit tour du pays en Ural. D’autres reportages sont à venir 🙂 Ça nous permettra de patienter un peu, car on quand même hâte de partir explorer les contrées lointaines !

  1. Salut Jérémy,
    En fait, la Covid nous a donné l’occasion de REdécouvrir notre magnifique pays et c’est bien là l’unique avantage que nous pourrons lui accorder !! Les « grands » voyages nous manquent bien sûr mais quel plaisir de parcourir nos campagnes par les petites routes … Patience, on s’approche du bout du tunnel !!!
    Bonne route à vous deux et au plaisir de se croiser.
    Didier et Mumu (Ardennes)

    1. Entièrement d’accord avec toi Didier 🙂 🙂 La France a beaucoup à offrir, ça serait con de s’en priver. Et très honnêtement, on a été super dépaysé quand on a traversé la Suisse Normande (prochain article).
      Nous devrions explorer les Ardennes une fois que ce confinement V3 sera terminé. Je garde donc précieusement tes coordonnées si toutefois tu es d’accord pour nous refiler tes coups de cœur à faire à bécane par chez toi 🙂
      Très bonne route ! Et peut-être à bientôt
      Marion & Jérémy

  2. très sympa ce trip, cette partie sera sur l’itinéraire que je prévois pour un tour du grand ouest avec ma méhari par les côtes, je sauvegarde votre GPX 😉
    bonne balade !

    1. Salut Christophe,
      Ravis que la trace GPX puisse servir ! Tu nous dira ce que tu en as pensé 😉
      On te souhaite un super road trip sur la west coast !
      Marion & Jérémy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *