Aller au contenu

Road-trip à moto dans le Vercors

    Selon Wikipedia, le Vercors se caractérise par « un relief constitué de falaises, de crêtes, de gorges, de vaux, et de plateaux ». Une géographie complexe qui laisse supposer des paysages étonnants ou à couper le souffle. Alors qu’en est-il ? Et bien, ne nous mentons pas, on en a pris plein les yeux. Nous manquons même de qualificatifs pour décrire la beauté du cirque de Combe-Laval ou des gorges de la Bourne. Le mieux, c’est quand même de vous montrer les photos ! Dans cet article, nous te racontons notre exploration du parc naturel régional du Vercors.
    Vercors - Repérage Itinéraire moto - URALISTAN

    Points d'intérêt

    • La Croix du Vellan
    • Beaufort-sur-Gervanne
    Alliant incontournables et jolies départementales, l’itinéraire finalisé issu de ce repérage (dont la trace GPS) figure dans notre guide de road-trips moto :  « Week-ends à moto, 50 itinéraires insolites en France » (éditons Larousse)
    >> Découvrir le livre  (disponible en librairie et sur les sites de vente en ligne) Bonne lecture !
    Week-end à moto, 50 itinéraires insolites en France - éditions Larousse - URALISTAN

    Récit de notre repérage de l'itinéraire moto dans le Vercors

    De Grenoble aux prairies bordées de falaises blanches

    Tout commence à l’ouest de Grenoble. En grimpant sur les petites routes de montagnes, on atteint rapidement un super belvédère offrant une vue imprenable sur la préfecture de l’Isère. Là on se dit « mais en fait, c’est immense comme métropole !! »

    Nous traversons ensuite de sublimes forêts dominées par de hautes falaises de pierres blanches. Puis nous découvrons de superbes paysages de vallées et de prairies verdoyantes bordées d’à-pics immaculés qui nous rappellent notre périple chez les amishs. Euh, non, pardon, dans le Haut-Jura. Que de bons souvenirs !

    Session bricolage à Villard-de-Lans
    Arrivés à Villard-de-Lans, nous faisons halte chez un ami uraliste. L’objectif ? Bricoler un support pour notre sacoche SW-Motech ! De vieux tubes en métal qui traînent au fond du jardin feront l’affaire. Puis après quelques coups de meuleuse et de postes à souder, voici le résultat :Au fait, sais-tu ce que l’on dit ici ? « Villard, c’est vert ou c’est blanc ». Le nuancier de couleur semble effectivement être assez réduit. Nous avons la chance de découvrir la version verdoyante !