Aller au contenu

Roadtrip à moto du Puy-de-Dôme aux Gorges de la Sioule

    Rouler dans le parc des volcans d’Auvergne, c’est comme manger un kiss-kool. What ? Bah oui, c’est vert, ça sent bon la nature et tu y respires à plein poumons. La métaphore est peut-être douteuse, mais tu l’auras compris, on a adoré cette région pour ses paysages incroyables de volcans millénaires, de pâturages, de forêts et son camaïeu de vert génial. La cerise sur le gâteau ? On a arpenté les gorges de la Sioule et son avalanche de virolos. Dans cet article, nous te racontons notre exploration de l’Auvergne entre le Puy-de-Dôme et les Gorges de la Sioule.
    Puy de Dôme - Repérage Itinéraire moto - URALISTAN

    Points d'intérêt

    • Col de la Croix-Morand
    • Col de Ceyssat
    • Gorges de la Sioule et de Chouvigny
    • Viaduc de Fades
    Alliant incontournables et jolies départementales, l’itinéraire finalisé issu de ce repérage (dont la trace GPS) figure dans notre guide de road-trips moto :  « Week-ends à moto, 50 itinéraires insolites en France » (éditons Larousse)
    >> Découvrir le livre  (disponible en librairie et sur les sites de vente en ligne) Bonne lecture !
    Week-end à moto, 50 itinéraires insolites en France - éditions Larousse - URALISTAN

    Récit de notre repérage de l'itinéraire moto sur le territoire des volcans d'Auvergne

    Départ de la Tour d’Auvergne, direction La Bourboule

    Tout commence à la Tour d’Auvergne. Une petite ville qui vaut le détour pour son point de vue sur les vallées alentours et notamment sur le plan d’eau en contrebas.

    On se lance ensuite à l’assaut de la montagne. Le décor ? De somptueux paysages de hauts sapins. Des airs de Sibérie flottent dans l’air. Puis, en prenant de l’altitude, les résineux s’effacent au profit du bocage. Et là, c’est la fracture de la rétine ! Dans le dico, on devrait trouver l’Auvergne comme définition de « Nature ». Quelques maisons en fond de vallée, puis tout autour, on admire des prairies découpées par les denses forêts. C’est absolument sublime !

    Nous rallions ensuite La Bourboule, une station thermale au charme certain. Ce qu’on adore ? Ses « grands thermes » avec leurs coupoles orientales. C’est surprenant de découvrir cette architecture au fin fond de l’Auvergne. La vraie beauté des lieux, selon nous, est le flot tranquille du torrent qui traverse la ville. Il lui apporte une sérénité incroyable (du moins le jour où nous y étions). Et puis regardez moi ce cadre ! Complètement entouré de montagnes, on se dit qu’il doit effectivement être plutôt facile de s’y détendre.