Incontournables du Turkménistan et itinéraire de notre road trip moto.

Vous saviez que la porte des enfers était sur terre ? Et oui, c’est vrai ! Et plus précisément à Darvaza au Turkménistan. Si l’info vous avait échappé, c’est normal car le pays est sans doute le plus fermé d’Asie Centrale. Les voyageurs y sont assez rares. Et pour cause ! Il est très difficile d’obtenir un visa hormis celui qui permet d’y transiter seulement 5 jours. C’est bien dommage car il y a tant de choses à y voir. Les ruines de Kunya Ourgentch, de Merv, et de Nicée valent à elles seules le détour tant elles sont uniques au monde !
Dans cet article, on étudie notre itinéraire ! Toutes les questions d’ordre pratique (budget, visa, santé, etc… ) ont déjà été abordé dans cet article. Bonne lecture !

Notre itinéraire

Durée estimée :  moins de 5 jours

Pour des raisons de visa, nous choisissons de traverser le pays assez rapidement. Plus précisément en maximum 5 jours (durée du visa transit). Il faut donc bien sélectionner les spots à visiter. Et surtout, on va se laisser de la marge histoire de pouvoir pallier à une éventuelle panne mécanique

Nous entrerons au Turkménistan depuis l’Ouzbekistan au poste frontière de Shavat – Dashoguz. De là, nous filerons à Darvaza pour y admirer la porte de l’enfer. Ça promet des photos de ouf ! Ce site est à mi-chemin sur notre traversée nord-sud du pays. Nous prendrons ensuite la route direction Ashgabat, la capitale turkmène. Nous nous assurerons que passer la frontière vers l’Iran au poste de Gaudan est possible. Sans quoi, nous devrons filer au sud au passage d’Artyk. Sortir du pays n’est, en soi, pas compliqué. Mais quand ton visa ne dure que 5 jours, tout retard devient vite stressant 

Prochaine étape : l’Iran ! Mais, ça c’est une autre histoire.

Les Incontournables du Turkménistan

Ashgabat

Ville d’importance culturelle et économique, Ashgabat se situe à seulement 20km de la frontière iranienne. La capitale turkmène abrite de nombreuses mosquées ainsi que plusieurs musées. Mais Ashgabat, c’est aussi des bazars où il fait bon s’immerger dans les parfums d’orient.

Marché Tolkutchka

Tolkutcha peut se traduire par « bousculer ». Plutôt tentant, non ? Il faut dire que c’est un des plus grands marchés d’Asie Centrale. Tapis, appareils ménagers, chaussures, vêtements, tissus, produits alimentaires, on peut y trouver à peu près tout. Éviter d’y aller l’après-midi en été car les chaleurs peuvent être insupportables.

Merv

Voilà un site archéologique à ne pas louper ! Merv abrite des vestiges de forteresses imbriquées les unes dans les autres. Ça lui a d’ailleurs valu d’être classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Tourists walking near Merv. Photograph: JTB Media Creation/Alamy
Darvaza

La porte de l’enfer est sur terre !! Et plus précisément à Darvaza, à 260km au nord de la capitale. Bon.. tout ça fait un peu mystique, mais la raison de son existence l’est beaucoup moins. Le sous-sol de la région est riche en gaz naturel. Des géologues soviétiques ont par erreur fait effondrer une poche provoquant la création du cratère. Pour éviter que des gaz polluent les environs, ils y mettent le feu. Ils pensaient que le feu ne durerait que quelques semaines… C’était en 1971 

Kunya-Urgench

Ce site historique, classé à l’Unesco sur plus de 500 hectares. Que peut-on y voir ? Des vestiges de mausolées, des mosquées, un minaret…

N’hésite pas à nous contacter, et à nous faire part de tes connaissances pour préparer au mieux notre aventure. Et surtout, bonne route à toi !!
>> Lire l’article sur les infos pratiques pour préparer un voyage au Tadjikistan (visa, vaccin, budget…)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *