Préparer un road trip en Géorgie, toutes les infos pratiques

Savez-vous situer la Géorgie sur une carte ? Si la réponse est non, c’est tout à fait normal. Faut dire que ce petit pays de 4 millions d’habitants n’accueille que très peu de touristes européens. Alors, nous, forcément, ça attise notre curiosité. A la croisée des chemins entre Asie et Europe, une ambiance soviétique, des bâtisses chrétiennes, la Géorgie a beaucoup à offrir. En plus, avec 40% de son territoire recouvert de forêt, c’est un paradis pour les amateurs de nature. Ajoutez à ça une population locale à l’hospitalité légendaire ! Que demander de plus ?
Faut-il un visa ? Peut on y camper ? Quel budget prévoir pour visiter la Géorgie ? C’est, entre autres, les questions auxquelles nous allons répondre dans cet article. Bonne lecture !

GEORGIE, les infos générales

Drapeau géorgien, voyage en Géorgie
  • Capitale : Tbilissi
  • Langue : Géorgien
  • Décalage horaire : + 2h en été, + 3h en hiver.
  • Monnaie : le Lari (1 Euro = 3,26 GEL, Novembre 2019)
  • Meilleure saison : de mai à juin et de septembre à octobre
  • Pistes Trans-euro-trail : non
  • Camping sauvage : il semble facile de faire du camping sauvage en Géorgie. De toute façon, les campings officiels ne courent pas les rues, donc autant poser la tente où bon nous semble.

Quels sont les visas, passeport, et permis obligatoires pour un road-trip en Géorgie ?

Pour les personnes :
  • Pour un séjour de moins de 1 an : pas besoin de visa.

  • Pour un séjour de plus de 1 an : visa obligatoire.

En théorie, la carte nationale d’identité suffit, mais il vaut mieux être muni d’un passeport.

Attention : n’entrez pas en Abkhazie ou en Ossétie du Sud depuis la Russie car c’est passible de poursuites pénales en Géorgie ! Pourquoi donc ? Après la déclaration d’indépendance de la Géorgie, ces deux régions sont entrées en guerre (2008) pour obtenir elles aussi leur indépendance. La Russie s’est alliée aux séparatistes pour affronter la Géorgie. Depuis un cessez-le-feu a été signé, mais la question de l’indépendance n’a pas été réglée…

Pour le véhicule :
  • Le permis de conduire international est conseillé même si le permis Français est censé suffire.

  • La Géorgie n’est normalement pas couverte par la carte verte, il faudra contracter une assurance à la frontière. Ce n’est pas obligatoire mais conseillé.

Quels sont les vaccins conseillés pour partir en Géorgie ?

Aucun vaccin n’est obligatoire mais il faut être à jour sur ses vaccins DTP, Typhoïde, hépatites A et B.

En cas de séjour longue durée en milieu rural, il est conseillé de faire les vaccins contre la rage et l’encéphalite à tiques.

Quel est le budget pour un voyage en Géorgie ? (essence, repas, hôtel, ...)

Essence :

0,75 euros / litre

Repas :
  • Bon marché : moins de 4 euros
  • Prix moyens : De 4 à 9 euros
  • Bière (pinte) : 0,61 euros

Prix pour un repas complet sans les boissons

Hébergement :
  • Bon marché : environ 15 à 30€
  • Prix moyens : de 60 à 95€
  • Chez l’habitant  : les chambres chez l’habitant sont légion en Géorgie. Pourquoi ? Parce qu’elles représentent un bon complément de revenu. En plus de se loger pour pas cher, c’est un super moyen pour rencontrer et échanger avec des locaux.

Les prix indiqués sont ceux d’une chambre double.

Gastronomie locale :

On ne va pas se mentir, la cuisine géorgienne n’est pas réputée pour sa légèreté. Viande, fromage, œufs, pommes de terre, voilà les ingrédients phares des plats locaux. Et ils sont souvent servis en bonne quantité. Ça vous rappelle la cuisine russe ? C’est normal, l’influence est très marquée. A noter que le vin est omniprésent en Géorgie. D’ailleurs, il semblerait que le pays en soit le berceau selon wikipedia 🙂 Rien que ça !

Voici quelques plats typiques à déguster :
Gastronomie Géorgienne, plat traditionnel de Géorgie : Khatchapuri
©https://www.196flavors.com/fr/georgie-khatchapouri/
Le khatchapouri

C’est le plat national ! Alors, de quoi s’agit-il ? C’est en fait une galette de pain que l’on vient garnir avec fromage, œuf, viandes, etc… C’est la pizza géorgienne et chaque ville, chaque région a sa propre recette.

Gastronomie Géorgienne, plat traditionnel de Géorgie : Khinkali
©https://fr.wikipedia.org/wiki/Khinkali#/media/Fichier:Khinkali_551.jpg
Les khinkali

Ces raviolis locaux sont le plus souvent fourrés à la viande. La technique pour les manger est un peu particulière car il y a du jus à l’intérieur qu’il faut aspirer. Il sont accompagnés d’un pot de crème fraîche et de poivre.

Gastronomie Géorgienne, plat traditionnel de Géorgie : Mtsvadi
©http://georgiavoyage.ge/georgia/georgian-cuisine/?lang=fr
Les mtsvadis

Il s’agit de brochettes de viande accompagnées d’oignons et de grenades (le fruit hein …). C’est le repas des chasseurs géorgiens qui avaient pour habitude de griller leur gibier dans la forêt. C’est donc simple et efficace.

Le vin

Comme on le disait en intro, la Géorgie est l’un des berceaux du vin. C’est une institution et le vignoble géorgien connaît depuis 20 ans un véritable renouveau. On peut trouver du vin rouge assez doux mais aussi du blanc mousseux ainsi que de la liqueur de marc de raisin : la Chacha. Cependant, la manière de consommer le vin est très russe car le verre se boit d’un trait.

Rouler en Géorgie

Code de la route :
  • Les vitesses sont limitées à 60 km/h dans les agglomérations, à 90 km/h sur route et à 100 km/h sur voie express. On roule à droite.
  • Il est interdit de prendre le volant après avoir bu de l’alcool.
 
État du réseau routier :

L’état des routes est globalement moyen et se dégrade vite à mesure que l’on quitte les grands axes. Les régions reculées du Caucase sont soumises à des conditions climatiques assez dures. Les routes y sont en assez mauvais état.

Deux choses importantes à noter :
  • Les dépassements se font au milieu de la chaussée. Celui qui se fait dépasser doit se déporter à l’extérieur pour laisser de la place à l’autre véhicule.
  • La Géorgie est un pays d’élevage sans vraiment de clôtures. Il faut donc s’attendre à partager la route avec des troupeaux de moutons.

Parler Géorgien

La langue officielle du pays est le géorgien. Cependant, nombreux sont ceux qui parlent russe. Ce n’est guère étonnant quand on sait que son apprentissage était obligatoire du temps de l’union soviétique. Dans les villes, on pourra aussi trouver des géorgiens qui pratiquent l’anglais ou le français. La communication pourra donc se faire d’une manière ou d’une autre.

L’alphabet géorgien ou Mkhedruli est utilisé en Géorgie et d’autres régions du Caucase : დამწერლობა
Français / Géorgien en phonétique

Bonjour / gaumarjos

Comment allez-vous ? / rogor khar?

Très bien / dzalian k’arg

Pardon / shets’q’alebis

Au revoir / nakhvamdis

Merci / didi madloba

Je suis Français / me var prangi

Je m’appelle… / chemi sakhelia …

Non merci / ara madloba

Oui – Non / diakh – ara

C’est combien ? / ramdeni?

C’est trop cher ! / dzalian dzviria!

Argent / puli

Je voudrais aller… / minda ts’asvla …

Avion / tvitmprinavi

Bateau / navi

Train / mat’arebeli

Moto / motorcycle

Voiture / mankanis

Où est… ? / sad aris …?

Banque / bank’i

Centre-ville / tsent’rshi

Hôtel / sast’umro

Hôpital / saavadmq’oposhi

un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix / erti, ori, sami, otkhi, khuti, ekvsi, shvidi, rva, tskhra, ati

vingt, trente, quarante, cinquante, soixante, soixante-dix, quatre-vingts, quatre-vingt-dix, cent / otsdaati, otsdaati, ormotsdaati, samotsi, samotsdaati, otkhmotsi, otkhmotsdaati, asi

Quand ? / rodis?

Hier / gushin

Aujourd’hui / dghes

Demain / khval

J’ai faim – j’ai soif / mshieri var – mts’q’uria

Bon appétit / k’argi mada!

Santé ! / janmrteloba!

C’était délicieux ! / gemrieli iq’o!

Eau / ts’q’lis

Thé – café / chai – q’ava

Bière – vin / Beer – ghvino

L’addition, SVP / garda amisa, gtkhovt

Police / p’olitsiis

Je suis perdu / me dak’arguli var

Bonne journée ! / k’argi dghe gisurvebt!

N’hésite pas à nous contacter, et à nous faire part de tes connaissances pour préparer au mieux notre aventure. Et surtout, bonne route à toi !!
>> Lire l’article sur l’itinéraire de notre road trip en Géorgie et les incontournables à visiter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *