Comment aménager l’intérieur du panier d’un side-car Ural ?

Dans de nombreux articles, nous nous sommes intéressés aux modifications et améliorations mécaniques apportées à notre side-car. Mais qu’en est il de l’aménagement du panier ? Là, on touche un point sensible ! En général, l’uraliste solitaire et barbu s’en fout de ce qui se passe à sa droite tant que ça roule. Mais pour les philanthropes qui voyagent avec femmes et enfants, pensez à eux ! (c’est le cri du cœur de Marion 🙂 ) Nos recherches d’idées sur les internets se sont avérées infructueuses. Le confort du passager serait-il moins important que le choix des pneus ? Il est temps de remédier à ça !
Dans cet article, nous vous expliquons comment nous avons aménagé l’intérieur du panier de notre side-car. Bonne lecture !

Rouler confortablement en side-car, protégé du froid et de la pluie

Une couverture polaire et imperméable

Le couvre-tonneau d’origine est très bien pour fermer le panier lorsqu’il est vide mais il ne protège pas efficacement le singe par temps de pluie ou de grand froid. Nous avons remédié à cela grâce à nos petites mains, d’intenses réflexions et une machine à coudre des années 70.

Cette nouvelle couverture est composée de deux couches : imperméable et polaire. Elle est tendue grâce à un système d’élastique se fixant tout autour de l’ouverture du panier. Ainsi, les entrées d’air sont limitées, l’eau s’écoule plus facilement en dehors du tonneau et le polaire réchauffe le/la passager/ère.

On peut l’adapter suivant la météo. Un trou refermable à l’aide de scratch permet de passer la tête lors des averses et ainsi d’être complètement protégé de la pluie. Elle se replie en deux pour ne couvrir que les jambes (un scratch la tient en place) ou s’enroule sur elle-même puis se fixe sur le panier pour être rangée.

Rouler confortablement en side-car, c'est bien, pouvoir aussi y ranger ses affaires, c'est mieux !

Ajouter des rangements dans le panier

Quand on part en balade ou en voyage, on se trimballe toujours une multitude d’objets : crème solaire, gourde, collection d’enclumes, guides touristiques, appareil photo, etc… Ceux qui ont connu la télé en noir et blanc chercheront même où ranger leur carte Michelin !

Quelle solution ? un vide-poche latéral

Tout mettre en vrac dans un sac à dos ? Pas très pratique. C’est pourquoi notre équipe maison d’expertes ingénieures en organisation et en machine à coudre a conçu un rangement intra-tonneau innovant. Après des semaines de réflexion et de collaboration avec la NASA, nous avons abouti à ce superbe vide-poche. Une mise à l’épreuve de plus de mille kilomètres, deux trois retouches et dorénavant, nous ne pouvons plus nous en passer (enfin Marion) !

Ce range-tout à base de pochettes exploite l’espace inutilisé le long de la paroi intérieure gauche du tonneau (gauche lorsqu’on est assis dans le sens de la marche). Il épouse la forme du siège et empiète très peu sur l’espace du passager. Nous avons choisi d’utiliser du tissu ce qui offre une certaine souplesse et permet de créer des poches extensibles. Les couleurs sont assorties au coloris du side-car et certaines parties sont imperméables.

Le support des rangements est suspendu à une corde. Celle-ci est tendue à l’intérieur gauche du tonneau, depuis l’arrière du siège jusqu’à un montant métallique qui était déjà présent dans le panier. Il a juste fallu réaliser un percement.

L’agencement du système de poches est adaptable selon les envies. Nous avons opté pour des rangements de différents formats permettant d’y insérer tout ce dont on a besoin pour le road trip. Ainsi le long de la paroi, il y a une première strate de grands rangements pour y garder les cartes routière et autres documents plats. Puis une seconde couche côté siège permet de ranger l’appareil photo, le guide touristique tandis que la gourde et la crème solaire, impliquant des rangements plus verticaux, sont au pied de l’assise. Chaque chose a sa place, tout est facile à prendre et à ranger lorsque l’on roule.

Pour les objets un peu plus fragiles, un rembourrage en polystyrène limite les chocs. Il y a aussi une poche détachable pour y mettre le téléphone, le portefeuille et d’autres objets précieux afin de les emporter avec soi si l’on doit s’éloigner du side-car.

Un filet suspendu dans le panier.

Nous avons aussi installé un filet pour ranger un plaid, des vêtements, des courses, bref encore un peu de bazar… Il est suspendu à l’intérieur du panier à l’aide de crochets fixés sur des vis déjà présentes.

Nous avons fabriqué le filet nous-mêmes en utilisant un élastique d’une vingtaine de mètres. C’est plutôt facile.

On commence par planter quatre clous dans une planche. Ils marquent les angles du filet en reprenant le gabarit voulu, en l’occurrence l’intérieur du side-car. Comme c’est élastique, il faut prévoir un peu plus petit car il va s’étirer. Bien sûr, rien n’est parallèle ni à angle droit.

On coupe un premier morceau d’élastique pour faire le périmètre. Il doit être bien tendu. Ensuite, on vient créer les mailles. D’abord, couper plusieurs sections en prenant le double de la hauteur du filet et une marge. Les plier en deux et les nouer par le milieu sur le côté le plus long du filet. Elles sont ainsi perpendiculaires à ce côté (voir photo). Les espacer régulièrement selon la taille des mailles voulues.

Un filet se travail horizontalement ligne par ligne, de gauche à droite ou de droite à gauche. Après avoir fixé toutes les sections, on les noue entre elles. On fait un nœud avec chaque bout de corde juxtaposé, en essayant de respecter une même hauteur. Une fois la ligne faite, on reprend avec la même logique en dessous. Il ne faut pas oublier de nouer certaines mailles à la corde du périmètre quand on arrive à son niveau.

Le pourtour est renforcé avec l’ajout de quatre élastiques « tressés » entre les mailles, comprenant chacun une boucle aux extrémités. Pour solidariser les angles, on les noue avec une corde supplémentaire. Enfin, on brûle les bouts pour éviter qu’ils s’effilochent.

Recharger son téléphone.

Un allume-cigare avec prise USB permet de recharger le téléphone tranquillement rangé dans sa petite poche.

Un système de vide-poche, un filet de rangement élastique et un couvre-tonneau polaire/imperméable : voilà 3 idées simples qui changent la vie du passager. Si vous êtes intéressés par le rangement latéral en tissu et que vous ne savez pas coudre, demandez-nous ! Nous connaissons une super adresse qui pourra le réaliser pour vous.
>> Lire nos articles sur la mécanique et les modifications apportées à notre side-car
 

3 commentaires sur “Comment aménager l’intérieur du panier d’un side-car Ural ?”

  1. Bravo à vous et merci de partager vos expériences.
    Les schémas cotés, du rangement et du filet serait un plus mais les photos donnent déjà de bonnes idées.
    Continuez !

    1. Merci !
      Chaque modèle d’Ural est différent et les emplacements des fixations changent d’un véhicule à l’autre suivant les modifications déjà effectuées par les propriétaires 🙂 Pour le filet, on te conseille de repérer les points de fixation existants de ton side-car, de mesurer et de les reporter sur une planche à l’aide de clous.
      Bon weekend !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *