Road trip moto de Suisse à Singapour - Bonnie & Klyde
Rencontres locales d'artisans et d'aventuriers

Notre rencontre avec Bonnie & Klyde, l’interview d’Amaia et Marvin

Ça fait plus d’un an que l’on suit leurs aventures avec envie ! Ce couple de motards est parti de Suisse pour rallier Singapour. Au programme : 2 ans de vadrouille, des rencontres, des galères, mais surtout des moments inoubliables partagés en amoureux. Mais alors qui se cache derrière Bonnie & Klyde ? Amaia et Marvin, respectivement sur une Bonneville et une BMW K100 de 1975.

De passage à Luang Prabang, nous avons pu les rencontrer, échanger et rêver aux futurs voyages 🙂 Bonne lecture !

Salut Amaia, salut Marvin, pouvez-vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas ?

Depuis combien de temps vous connaissez-vous ? D’où venez-vous ? Que faisiez-vous avant ce super périple ?

Marvin : Avec Amaia, on se connaît depuis plus de 10 ans et sommes en couple depuis 9 ans. Je suis né en Suisse et j’ai grandi en France. Amaia est originaire du pays basque espagnol. Nous nous sommes rencontrés lors de nos études à Lausanne, dans le cadre de l’association de musique de notre école.

Nous étions tous deux ingénieurs auparavant, mécanique pour Amaia et civil pour moi. Dès le début nous avons pris l’habitude de voyager ensemble. Nous avons notamment « backpacké » pendant 3 mois en Amérique centrale. A part ça, quelques semaines permises par nos vacances dans différents pays (Cuba, Islande, Myanmar, …).

 

D’où vient votre passion pour la moto ?

Amaia : Je rêve depuis toujours d’avoir et de faire de la moto. J’ai transmis ma passion à Marvin il y a environ 5 ans, lorsqu’elle j’ai réalisé ce rêve. Avant ce périple nous avions fait quelques week-end prolongés et surtout un tour de chauffe de deux semaines en France et Espagne à moto. C’est tout 🙂

Racontez-nous la genèse de ce projet de road-trip Eurasien :

Comment l’idée de ce road trip vous ai venu ?

Marvin : L’idée du voyage a toujours été présente dans nos esprits respectifs, puis, quand nous avons commencé à faire de la moto nous avons décidé de voyager avec ce moyen de transport. Le rêve est devenu concret le jour où nous avons décidé de fixer une date approximative de départ. A partir de ce moment, nous savions qu’il s’agissait d’un projet réel. Étant tous les deux convaincus et motivés par l’idée, il n’a pas été difficile de se lancer, ça nous semblait naturel, il aurait été beaucoup plus difficile de rester dans notre routine.

 

Combien de temps vous a pris la préparation ?

Amaia : Si l’idée était dans notre tête depuis plus longtemps, la préparation à proprement parler a commencé 1 an avant le départ. Une carte sous les yeux, nous avons décidé de nous diriger vers Singapour, point atteignable par la terre et suffisamment éloigné à notre goût. Nous avons ensuite défini des points de passage obligatoire à nos yeux (Asie centrale, Iran, …) afin de tracer un itinéraire dans les grandes lignes. Il faut savoir que dès les premières semaines de voyage cet itinéraire à été complètement modifié et adapté 🙂

 

A quel point dans le détail avez-vous préparé le voyage ? visa, hébergement, info sur les pays,…

Marvin : Nous aimons dire qu’on a organisé notre voyage sans le planifier. Nous avons donc pris connaissances des démarches à effectuer pour les passages des frontières ainsi que de certains sites incontournables des pays que nous allions traverser. Le jour de notre départ nous avions uniquement deux visas obligatoires en poche. Au-delà de ces éléments, nous avons tout géré au fur et à mesure pendant le voyage.

 

Qu’elles étaient vos appréhensions et craintes ?

Amaia : Pour moi, je craignais plutôt les problèmes mécaniques.

Marvin : De mon côté, j’appréhendais plus les passages de frontières qui pourraient entraver notre avancée.

 

Parlez-nous de vos bécanes ! Marvin, la tienne est de 1975 ! Pourquoi ce choix ?

Marvin : Tout simplement car ce sont les motos avec lesquelles nous roulions en Suisse avant de partir. Nous avons la Triumph depuis 2014 et la BMW depuis 2015. Ma BMW K100 (Klyde) date effectivement de 1975. Ce n’est pas la voyageuse idéale mais j’y suis attaché car on l’a retapé à notre sauce.

Amaia : Pour moi la Bonneville (Bonnie) a toujours été la moto de mes rêves. J’adore sa fiabilité et aussi le fait qu’il s’agisse d’une monture pas trop haute.

Road trip moto de Suisse à Singapour - Bonnie & Klyde
https://www.bonnieandklyde.ch/

Comment se déroule le voyage à moto au quotidien sur une aussi longue durée ?

Où dormez-vous ? Tente ? Camping sauvage ? Guesthouse ?

Marvin : Nous avons passé nos plus belles nuits en camping sauvage. Cela reste notre « hébergement » préféré. Malheureusement il n’est pas toujours possible (dans les villes, quand on a besoin d’une douche, …) donc nous passons aussi de nombreuses nuits en guesthouse.

Pour manger ? Restaurant ou camping réchaud, … ?

Marvin : Restaurant quand nous dormons en guesthouse, avec notre réchaud (ou au feu de bois) quand nous campons.

 

Comment se déroule une journée type ?

Amaia : Il n’existe pas réellement de journée type mais voici un exemple de journée qui nous plaît : réveil à l’aube, rouler environ une heure avant de s’arrêter en bord de route pour s’offrir un petit déjeuner, parcourir encore quelques km en profitant de centre d’intérêts de la région où nous nous trouvons, en milieu d’aprem chercher un endroit où poser notre tente, une fois installés nous prélasser et nous faire à manger avant de rentrer dans notre tente pour lire ou écouter des podcasts avant de s’endormir.

 

Qu’est-ce que vous aimez dans ce voyage ?

Amaia : La diversité des cultures et paysages rencontrés ainsi que la liberté dont nous jouissons grâce à nos motos et notre autonomie (camping, réchaud, …)

 

Êtes-vous bien accueillis ?

Marvin : A quelques exceptions près oui 🙂 Nous avons particulièrement adoré l’Iran et le Myanmar.

 

La pire galère ?

Marvin : Le voyage au long cours en Inde dans son ensemble, ce pays n’est clairement pas fait pour cela, et pas pour nous du tout.

 

La plus belle surprise ?

Amaia : Les paysages du Tadjikistan…
Marvin : et l’accueil iranien !

 

Le pays qui vous a le plus étonné : à priori vs réalité ?

Marvin : On nous avait prévenu que l’accueil iranien était hors du commun mais même en le sachant nous avons été épatés par cette chaleur. Nous sommes dorénavant certains que l’image véhiculée sur ce pays n’a rien à voir avec la réalité. A l’inverse, nous avons cherché la soit disant magie de l’Inde pendant 8 mois sans jamais la trouver.

 

Comment se gère la vie de couple 24h/24 ensemble ?

Amaia : En communiquant sur nos envies respectives et en mettant à plat les hypothétiques problèmes. Nous appliquions cette méthode avant le voyage ce qui nous a facilité la tâche.

Road trip moto de Suisse à Singapour - Bonnie & Klyde
https://www.bonnieandklyde.ch/

Après 2 ans de road trip à moto, un petit bilan ?

Combien de temps de voyage reste-t-il ?

Marvin : Environ 4 mois hors Europe, puis on prolongera le plaisir durant l’été en Espagne, France et Suisse.

 

Qu’avez-vous appris ?

Marvin : Que rien n’est insurmontable, qu’il est préférable de se faire sa propre opinion plutôt que d’écouter tout ce qu’on raconte.

 

Et après ce voyage vous faites quoi ?

Amaia : Nous ne savons pas encore précisément mais dans l’idée retourner en Europe pour nous installer quelque temps.

3 mots chacun pour résumer votre aventure ?

Marvin : liberté, curiosité, temps

Amaia : spontanéité, découverte, adaptabilité

 

Des conseils pour des personnes qui préparent un roadtrip au long cours ?

De prévoir du temps et de suivre ses envies.

Amaia et Marvin font partie de ces gens qui restent humbles et super simples même après toutes ces aventures.
Ils nous aident énormément dans la préparation de notre road trip. On espère que cet article vous aura donner envie de suivre les road trip en compagnie de Bonnie & Klyde.
N’hésitez pas à visiter leurs pages facebook et instagram ou à explorer leur site internet, c’est une mine d’informations sur les passages de frontières, visa, etc…
Nous leur souhaitons une bonne route, nos chemins se recroiseront sûrement:)
 
>> Lire l’article sur notre rencontre avec les frères de Rodéo 2CV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :