Laos, petit pays authentique d’Asie du Sud-Est

Avant de nous lancer dans des recherches intensives sur chaque pays que nous traverserons lors de notre futur road-trip, voici un article sur le Laos.
Le pays dans lequel nous vivons actuellement. Il faut l’admettre, le Laos est un pays plutôt méconnu mais terriblement attachant. C’est pourquoi nous vous livrons plein d’astuces et espérons que nous vous donnerons l’envie d’y voyager.

Le Laos, c’est où ?

En ce moment l’Asie du Sud-Est est une région du monde très à la mode. C’est dépaysant, les paysages sont magnifiques, il fait beau et chaud, mise à part le coût de l’avion, c’est une destination pas chère.

Le Vietnam, la Thaïlande, le Cambodge,… mais il y a un petit pays souvent oublié qui est le Laos. Et tant mieux pour nous ! Il ne subit pas encore les affres du tourisme de masse, les locaux souriants n’en ont pas encore marre des touristes et l’ambiance reste authentique.

Comme vous l’avez deviné le Laos est coincé entre le Vietnam à l’est, le Cambodge au sud, la Thaïlande à l’ouest, la Birmanie et la Chine au nord. Pas d’accès à la mer, mais il est traversé par le Mékong depuis l’extrême nord du pays jusqu’à la pointe sud. Le Laos s’étend sur plus de 1 500 kilomètres du Nord au Sud. De forme longiligne, il se limite parfois à moins de 300 kilomètres d’ouest en est.

Ce que l’on aime au Laos…

L’atmosphère sereine laotienne

Ce pays dégage une ambiance aux antipodes du quotidien stressant de certaines villes françaises. On baigne dans une douce nonchalance. Il faut apprendre à être patient mais on s’acclimate très vite à ce rythme tranquille. Au quotidien, il est très agréable de vivre sans stress, sans se presser. Les laotiens résument leur philosophie en une phrase que l’on entend tous les jours « Bo Pen Niang ». Elle signifie « ça ne fait rien ». Ils acceptent la vie comme elle vient et ne vont pas s’angoisser pour des choses qui arriveront peut-être ou pas.

On vit aussi beaucoup dehors car il fait beau et chaud la majeure partie de l’année (climat tropical). C’est aussi très agréable de ne plus être coincé tout le temps à l’intérieur et de ne plus se déplacer de « boite en boite ». La nature est très présente, même en ville. Cela joue beaucoup sur l’atmosphère sereine et la beauté des lieux.

La beauté des paysages et la nature préservée

Ensuite le Laos c’est beau, et avec une grande richesse de paysages ! Il y a encore de nombreux territoires non exploités par l’homme, ou la nature est encore sauvage. Cela n’existe presque plus chez nous. Chaque sortie et balade est source de dépaysement et d’émerveillement, entre montagnes et rivières, jungles sauvages et rizières, vallée du Mékong et cascades d’eau turquoise, nature exubérante (bananier, cocotier, palmier,…)…

Selon la saison l’environnement varie fortement. Quand les rivières et le Mékong sont bas, ils dévoilent des plages de sable blanc et de nombreux petits îlots où les laotiens cultivent des légumes. Tandis qu’en saison verte, les cascades sont puissantes, la végétation dense et les rizières sont hautes et d’un vert intense.

S’ouvrir à une autre culture

Du fait de son ouverture récente la croissance économique s’est concentrée dans les villes, tandis que plus de la moitié de la population vit à la campagne. Les laotiens sont les rois de la débrouille avec les moyens du bord et de l’imagination. On croise au quotidien des choses inattendues que ce soit une fabrication ou dans la méthode. Isolées du reste du monde, les tribus ont conservé leurs modes de vie ancestraux en vivant de pêche, d’élevage, de chasse et de cueillette.

Visiter des villages ethniques et rencontrer leurs habitants, est toujours un véritable voyage à travers le temps. Cela permet aussi de se questionner et de relativiser nos modes de vie délirant de surconsommation. A-t-on vraiment besoin d’avoir autant de choses ? Surtout quand l’on sait ce que cela coûte à notre planète ?

Comment préparer son voyage au Laos ? visa, vaccin, monnaie, vol...

Visa touristique et passeport, les formalités d’entrée au Laos

Comme pour beaucoup de pays, il faut avoir un passeport valide 6 mois après la fin de votre séjour en Asie. Le visa est très facile à faire sur place directement à l’arrivée à l’aéroport ou au passage d’un poste frontière. Le visa touristique est valable 30 jours. Il y a un formulaire à remplir, 2 photos d’identité et 30 – 35 euros à fournir (valable pour 2018-2019, voir le site internet de France Diplomatie ).

Vaccin et paludisme

Aucun vaccin n’est obligatoire. Il faut cependant être à jour dans les vaccins français. Certains vaccins sont conseillés pour les séjours d’une longue durée ou ceux en milieu rural (rage, hépatite A et B, typhoïde). Ensuite, la meilleure protection contre le paludisme ou toute autre maladie transmise par le moustique, est d’éviter de se faire piquer. Rien de mieux qu’un bon répulsif tel que le 5/5 tropical. En saison sèche d’Octobre à Avril, les moustiques sont peu nombreux donc les risques de transmission sont faibles.

Le mieux est de consulter votre médecin traitant ou de prendre rendez-vous dans un centre de vaccination du voyageur avant de partir. Vous pourrez en profiter pour avoir une ordonnance afin de vous constituer une petite trousse à pharmacie. Car il faut l’avouer, le décalage horaire, le changement de climat et d’alimentation, peuvent être les causes de petits dérèglements. Quelques médicaments seront donc les bienvenus pour éviter d’être gêné.

Argent, le kip la monnaie locale laotienne

La devise locale est le KIP. 1 euro = 10 000 kips donc au Laos on croule rapidement sous les billets 😊 Tous les paiements se font en liquide, excepté dans quelques hôtels et restaurants très touristiques ou haut de gamme qui acceptent les paiements via carte bancaire.

Il est facile de retirer de l’argent ou d’échanger vos euros ou dollars US. On trouve de nombreux distributeurs et bureaux de change dans les villes. Par contre, si vous partez hors des sentiers battus et dans les villages, pensez à prendre de l’argent en liquide avec vous. Avant de partir au Laos, prévenez votre banque. Comme c’est une destination peu connue, les retraits peuvent être bloqués. Mieux vaut anticiper ce genre de désagréments.

Avion, trouver des vols pas cher

Il n’y a pas de vol direct depuis la France vers le Laos, il y a au moins une escale à Bangkok ou Hanoi. Les trajets durent en moyenne entre 17 et 24 heures suivant les temps d’attente entre les 2 vols. Côté portefeuille, Il est possible de trouver des vols internationaux aller-retour allant de moins de 700 euros à plus de 1000 euros. La moyenne de prix étant entre 800 et 850 euros. Il y a 3 aéroports internationaux au Laos : Vientiane et Luang Prabang au nord, Paksé au sud.

Notre petite astuce, on a trouvé un site super de recherche de vols : optionway.com. Il affiche les prix tout compris, donc pas de mauvaise surprise du type frais bancaires, taxes supplémentaires,… lors de l’achat.

J’espère que nous vous aurons donné envie de voyager au Laos ! C’est un pays à part qui vaut vraiment le coup d’être visité.
Dans un prochain article nous parlerons de Luang Prabang mais du point de vu des locaux ! C’est une petite ville où il fait bon vivre. D’ailleurs, beaucoup de touristes s’y arrêtent pour ne plus en repartir. C’est un endroit spécial qui vous choisit et vous appelle à lui.
>> Travailler au Laos, notre article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *