Aller au contenu

Incontournables de Russie et itinéraire de notre road trip moto

    La Russie sera une étape majeure de notre périple. Traverser la Sibérie, explorer les steppes, visiter Moscou, rouler au bord du lac Baïkal, tant de lieux mythiques. Sans oublier Irbit ! Ca ne vous dit rien ? Il s’agit de la ville où sont construits les sidecars ural. C’est donc là qu’est né Gobi, notre monture. Ce pèlerinage est obligatoire.
    Dans cet article, on étudie notre itinéraire ! Toutes les questions d’ordre pratique (budget, visa, santé, etc… ) ont déjà été abordé ici. Bonne lecture !

    Notre itinéraire

    Durée estimée : 20 à 25 jours

    Notre point d’entrée en Russie n’est pas défini pour l’instant. Mais ce qui est sûr, c’est que Moscou sera notre première étape ! Nous passerons quelques jours à explorer la ville histoire de bien nous imprégner de l’atmosphère russe.

    Ensuite, cap à l’est pour découvrir l’anneau d’or. Quèsaco ? Il s’agit d’une région qui abrite une dizaine d’anciennes villes princières, toutes plus belles les unes que les autres. Ça promet !

    C’est à ce moment que les choses sérieuses commencent : notre traversée de la Sibérie. Et oui, on est masos ! Et surtout, on n’est pas encore sûr d’avoir le budget pour prendre le trans-sibérien avec notre Ural. Petite halte sur la route : Irbit, pour visiter l’usine de construction des side-car Ural. Ça sera l’occasion de faire une grosse révision de notre monture.

    Prochaine étape ? le lac Baïkal. On est tellement impatients d’aller y poser nos roues. Cette étendue d’eau légendaire sera la dernière halte de ce périple russe avant de mettre le cap sur la Mongolie ! Mais ça, c’est une autre histoire.

    Par la suite, nous transiterons en Russie pour rallier le pays de Gengis Khan au Kazakhstan. Cette traversée de quelques centaines de kilomètres sera l’occasion de découvrir les merveilleuses montagnes de l’Altaï.

    Roadtrip en Russie - notre itinéraire - URALISTAN

    Les Incontournables de Russie

    Moscou

    Moscou, rien que d’évoquer ce nom, ça nous fait rêver. Pas vous ? On ne sait pas trop pourquoi, mais la capitale russe nous attire énormément. Sans doute un fantasme de voyageur. Bref… Qu’il y a-t-il à y voir ? Evidemment, il ne faut pas louper la Place Rouge, le Kremlin et la cathédrale Basile-Le-Bienheureux avec ses bulbes multicolores. Mais il ne faut pas non plus oublier les nombreuses cathédrales, églises, monastères, musées…

    Moscou - Incontournables russes, Voyage en Russie
    ©https://www.pinterest.fr/pin/268245721535319513/
    Saint Petersbourg

    Saint Pétersbourg est un peu moins populaire que la capitale, et pourtant elle n’a rien à lui envier. Notamment en termes de richesse culturelle. L’ancienne Pétrograd abrite des musées ainsi que des palais qui mettent en valeur l’héritage russe. Et c’est sans oublier la perspective Nevski, sorte de Champs-Elysées locaux, avec sa multitude de boutiques chics.

    Château de Peterhof

    A seulement 30km de Saint-Pétersbourg, ce château est issu du génie (ou de la folie) de Pierre Le Grand. Trois styles différents sont mélangés dans cette étrange demeure : baroque russe, baroque allemand, mais aussi du rococo. Autant dire que ça vaut le détour !

    Anneau d'or - Incontournables russes, Voyage en Russie
    ©https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=298178
    Anneau d’or

    L’anneau d’or, quèsaco ? Il s’agit en fait d’un ensemble de villes musées. Ces anciennes cités princières abritent des églises, des couvents, des cathédrales et de monastères. Cette abondance d’édifices à l’architecture médiévale a d’ailleurs valu à cette région d’être inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Traverser l’anneau d’or, c’est un peu comme voyager au Moyen-âge.

    Ile de Kiji

    A 400km de Saint-Pétersbourg se trouve l’île de Kiji. Pourquoi, diantre, aller visiter ce morceau de terre ? Pour son pogost ! Il s’agit de deux églises et un clocher. La particularité de l’église de la Transfiguration est qu’elle a été assemblée sans aucun clou ! Et quand on voit la taille du bâtiment, on comprend que ça relève de l’exploit !

    République Komie

    L’état Komi est à la fois autonome et en même temps sous le contrôle de Moscou. Sa population, majoritairement d’origine fino-ougrienne, jongle avec son identité culturelle propre et son adaptation à la Russie moderne. Outre cet aspect sociologique, la région est un paradis pour amateurs de nature car elle est recouverte de forêts vierges.

    Caucase

    Cette légendaire chaîne de montagnes se situe à un endroit stratégique : à la frontière entre Europe et Asie. Entourée d’un côté par la mer Noire et de l’autre par la mer Caspienne, cette région offre des paysages à couper le souffle. Et culturellement ? Et bien… c’est juste d’une richesse unique. Plus de 40 populations y vivent avec leurs cultures et croyances propres.

    Caucase - Incontournables russes, Voyage en Russie
    La Sibérie

    Faut-il vraiment présenter la Sibérie ? Bon allez, en quelques mots … Cette région, c’est la Russie asiatique. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’on y vit pas serrés comme des sardines. Pour vous donner une idée, la Sibérie représente ¾ de la superficie russe, mais uniquement 1/3 de sa population. Cette grande étendue abrite une multitude de paysages tous plus incroyables les uns que les autres. Et même si les conditions de vie y sont un rudes, ses habitants sont d’une hospitalité légendaire. On a hâte d’y être !

    Altai - Incontournables russes, Voyage en Russie
    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_de_l%27Alta%C3%AF