Voyage en Ouzbékistan, quels sont les immanquables ?

Pourquoi diable aller mettre les pieds en Ouzbékistan ? Que va t-on faire dans un pays que 90% de la population ne sait pas situer sur une carte ? Et bien, cette philosophie du voyage hors des sites touristiques est un peu notre leitmotiv 🙂 L’Ouzbékistan, contrairement aux idées reçues mérite largement d’être visité ! C’est un carrefour culturel et religieux, entre l’Orient et l’Occident, influencé par le bouddhisme, l’islam et le christianisme.
Pour rédiger cet article, nous avons fait des recherches sur les sites à visiter et autres immanquables de l’Ouzbékistan. Et j’avoue cela donne très très envie de partir 🙂

Notre itinéraire

Durée estimée : 20-25 jours

Nous entrerons en Ouzbékistan depuis le Tadjikistan, vers Douchanbé. Enfin, si tout se passe bien 😊. Nous passerons sûrement quelques jours dans la magnifique ville de Samarcande, tellement son architecture est riche. De là, nous ferons un crochet par Shakhrisabz, elle aussi classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Si la motivation et le temps sont là, nous pousserons une pointe jusqu’à Tashkent, la capitale. La ville étant à 300 bornes de Samarcande, nous ne sommes pas sûrs d’avoir assez de temps pour y aller.

Direction ensuite Boukhara, un des joyaux d’Asie centrale. Nous partons ensuite explorer ce qu’il reste de la mer d’Aral avec notre Ural. L’atmosphère post-apocalyptique qui s’y dégage promet des photos extraordinaires.

On finit notre périple ouzbek par Khiva, superbe ville fortifiée. De là, seulement quelques kilomètres nous sépareront de notre prochaine destination : le Turkménistan.

Itinéraire de notre roadtrip en Ouzbékistan

L'Ouzbékistan, bijou d'Asie centrale, regorge de sites fabuleux à visiter

La liste de sites classés à l’UNESCO est longue !

Tashkent

Tashkent, aussi appellée « cité de pierre » est la capitale de l’Ouzbékistan. Elle abrite quasiment 3 millions d’habitants, pour un pays peuplé de 30 millions d’Ouzbeks. A deux pas du Kazakhstan, du Kyrgyzstan et du Tajikistan, son emplacement est commercialement stratégique. Et sur un plan culturel, la ville est un véritable carrefour des civilisations. On peut y trouver des vestiges russes mais aussi arabes, perses ou encore chinois.

Boukhara

C’est juste une des plus belles villes d’Asie Centrale. Son nom voudrait dire « lieu fortuné» en vieux-turc. Grâce à la conservation quasi intacte de son tissu urbain, c’est un exemple très harmonieux de ce qu’est une cité islamique médiévale d’Asie centrale. Elle possède pas moins de 140 lieux inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO ! Le minaret Kalian, la mosquée BoloHaus, la citadelle d’Emir sont autant de lieux que nous sommes impatients de découvrir.

Po I Kalan, Boukhara - les incontournables d'Ouzbékistan
© Bonnie & Klyde
Khiva

C’est l’une des plus grandes villes d’Ouzbékistan. Mais ce qui fait sa splendeur, ce sont ses murailles. Khiva est fortifiée, entourée de remparts très massifs. Ça lui vaut d’être elle aussi inscrite au patrimoine de l’UNESCO. C’est maintenant une ville musée ce qui lui fait perdre un peu de son charme. Mais ça a l’avantage de la débarrasser de tous ses véhicules motorisés. Le minaret d’Islam Khodja, haut de quasiment 45 mètres, sera sans doute un élément clé de notre visite.

Samarcande

Samarcande est une ville aux influences multiples. Elle a connu les cultures arabes, chinoises, perses, … De tous ces passages, elle a conservé des monuments et des œuvres d’art. On peut par exemple évoquer la place Réghistan, une des plus belles au monde, le mausolée Gour Emir ou encore la nécropole Chakhi-Zinda. L’art de la céramique est à son apogée dans cette ville. Samarcande est maintenant un des plus grands carrefour économique et touristique d’Ouzbékistan.

Régistan, Samarcande - les incontournables d'Ouzbékistan
© Bonnie & Klyde
Shakhrisabz

Shakhrisabz est l’une des villes ouzbeks la plus belle et colorée. C’est aussi la ville de naissance de Tamerlan, un illustre émir ouzbek. Il y vécu et y fit construire le magnifique palace blanc nommé Ak-Saray. Aujourd’hui, le centre historique de la ville est enregistré au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est sans doute en grande partie grâce au mémorial de Dorut Tilovat, la mosquée Kok-Gumbaz, ou encore au mausolée Dorus Siodat.

L'Ouzbékistan, c'est aussi de vastes étendues désertiques

Désert du Kyzyl-Koum

Ce petit désert de 300 000 km² couvre les deux tiers du pays. A noter que cette immense étendue de sable s’étend sur l’Ouzbékistan, mais aussi le Kazakhstan et le Turkménistan. La route de Khiva à Boukhara permet de bien se rendre compte de l’aridité de ce désert. Seulement quelques oasis y ont élu domicile.

Mer d’Aral (Karakalpakistan)

La mer d’Aral n’a de mer que le nom. C’était autrefois la 4ème plus importante du monde. Il ne subsiste aujourd’hui qu’un lac salé. Les bateaux échoués et villages abandonnés sont autant de vestiges d’une époque révolue. Alors pourquoi cet assèchement ? Car les deux fleuves l’alimentant ont été détournés pour irriguer des champs de coton. Les paysages actuels ont une atmosphère à la Mad Max. Nous sommes pressés d’aller explorer cette zone avec l’Ural pour compléter le tableau post-apocalyptique 😊

Silk factory, Marguilan - L'artisanat en Ouzbèkistan
© Bonnie & Klyde
N’hésitez pas à nous contacter, et à nous faire part de vos connaissances pour préparer au mieux notre aventure. Et surtout, bonne route à tous !!
>> Lire l’article sur toutes les infos pratiques pour préparer votre voyage en Ouzbékistan (visa, vaccin, budget…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *