Side car Ural
Préparation du road-trip side car

Comment préparer un side-car Ural pour un road trip ?

Le side-car Ural est taillé pour le voyage. Robuste, fiable, avec peu d’électronique, c’est le compagnon idéal pour une aventure au long terme. Et puis, faut dire qu’avoir trois roues, c’est bien pratique pour affronter la pluie, la neige, ou la boue. Mais la simplicité de sa conception lui procure aussi certains défauts.

Dans cet article, nous allons donc évoquer quelques modifications pour faire d’un side-car Ural, un vrai baroudeur au long cours. Nous allons voir notamment comment l’adapter à une utilisation tout-terrain, en couple et avec bagages.

Comment retarder la surchauffe de votre side-car ?

Le refroidissement à air a l’avantage d’être simple, mais on ne peut pas dire qu’il soit extrêmement efficace. Pour une conduite sur route, pas de souci, le vent relatif permet au moteur de bien se refroidir. Les problèmes arrivent quand on va se balader dans les sentiers, à basse vitesse et qui plus est bien chargé.

Pour éviter la surchauffe, la méthode la plus simple est de voyager léger.

Ne prendre avec soi que le nécessaire pour gagner quelques kilos. Inutile donc d’emmener sa collection d’enclumes en voyage.

 

Deuxième solution, installer un réservoir d’huile plus grand.

Certains explorateurs, tels que Friends4adventures, ont ainsi opté pour un carter d’une capacité de 3L. En plus de garantir une meilleure lubrification, ça aide un peu à dissiper la chaleur.

 

Enfin, il existe des kits pour installer un refroidisseur d’huile.

Un dispositif se monte entre le moteur et le filtre à huile pour envoyer le précieux liquide dans un radiateur. Loin d’être un gadget, cette solution a fait ses preuves. Il n’y a qu’à voir ce baroudeur aguerri, le « chameau heureux ».

Kit refroidisseur d'huile, UralNE
Kit refroidisseur d'huile, UralNE
Kit refroidisseur d'huile, UralNE
Kit refroidisseur d'huile, UralNE

Quelles sont les améliorations à apporter pour l'éclairage et l'électronique ?

Comme dit au-dessus, l’électronique sur un side-car Ural est limité.

Ça a des avantages, mais néanmoins, pouvoir recharger son téléphone ou son GPS en roulant est plus que nécessaire. Surtout lorsque l’on va s’aventurer dans des zones isolées de toute civilisation. C’est pourquoi l’installation d’une prise USB au guidon nous parait indispensable. Il existe de nombreux convertisseurs allume-cigare vers USB.

Concernant l’éclairage du side-car,

il est à noter que tous les modèles ne sont pas équipés d’un phare de poursuite sur le panier. Ce feu orientable peut être d’une grande aide lorsqu’il faut monter son campement de nuit.

Enfin, accessoire utile mais pas incontournable, les feux additionnels à l’avant du panier. Ils vont être particulièrement utile lors des roulages sur des sections tout-terrain. C’est quand même pratique de voir où l’on va poser la roue du side 😊

feux additionel - UralEN
Feux additionnels - UralEN

Préparer le side car Ural pour le tout-terrain et rouler sur les pistes

Une grande partie de notre trajet retour se fera sur les pistes du Trans Euro Trail. Montagne, forêt, caillasse, boue, l’Ural n’est pas préparé pour être à ce point sollicité. Il faudra donc le renforcer pour éviter de perdre des pièces en route 😉

Niveau suspension, on va changer l’amortisseur avant par quelque chose de plus costaud et plus agréable.

L’entreprise française shock factory distribue ce type de produits. On va aussi probablement adapter des soufflets sur les suspensions afin de les protéger de la boue et de la poussière.

Pour finir, nous allons aussi sûrement installer un sabot moteur, un support jerrican essence, ainsi que des pare-pierre au guidon pour protéger nos mimines.

Modifier la bécane pour éviter les problèmes lors des passages à gué

Qui dit tout-terrain, dit traversée de rivière. Et il faut dire qu’en la matière, l’Ural n’est pas très bien préparé. La faute à ses échappements au ras du sol. Si vous en doutez, je vous recommande absolument de voir la vidéo ci-dessous, c’est très instructif

Lors d’un passage à gué assez profond, l’eau rentre par l’extrémité de la ligne, puis dans la chambre de combustion. Et le moteur s’arrête immédiatement. Pour éviter ça, nous rehausserons les silencieux, au moins à hauteur de l’entrée d’air moteur.

D’ailleurs, à ce sujet, il semblerait que des filtres à air résistant à l’eau existent. Nous allons approfondir cette info plus tard.

Quelle est la maintenance d'un side-car Ural à prévoir lors d'un road trip longue durée ?

Bien préparer son Ural est essentiel ! Mais bien l’entretenir pendant le voyage est tout aussi crucial.

Nous avons beaucoup échangé avec des aventuriers au long cours, et voici ce que nous avons retenu.

Cela va de soi, il faut changer ses huiles régulièrement. Ainsi, il faudra vidanger moteur, boite, et pont au minimum tous les 3 000 kilomètres. Tant qu’on est à parler lubrification, les cardans aussi nécessitent un brin d’attention. Il faudra les graisser une fois par semaine, et plus souvent en cas de sortie tout-terrain.

Pour ce qui est du moteur, on vérifiera les jeux aux soupapes ainsi que l’état des bougies au moins tous les 5 000 kilomètres.

Enfin, tous les jours, avant le départ, on fera une visite pré-vol comme disent les pilotes.

Il s’agira d’inspecter visuellement l’état du véhicule, et ainsi détecter d’éventuels soucis (fuites, début de casse, etc…). On nous a aussi recommander de vérifier les serrages de la visserie, surtout en ce qui concerne le châssis.

Évidemment, toutes les modifications évoquées dans cet article ne sont absolument pas indispensables.

L’Ural est déjà une bête bien robuste. Mais dans le cadre d’une utilisation journalière soutenue avec des portions tout-terrain, certaines d’entre elles sont vivement conseillées. En ce qui nous concerne, on fera le maximum, car il vaut mieux prévenir que guérir. Et on préfère prévenir à la maison, que guérir au fin fond des steppes mongoles 😊

Un grand merci à tous ceux qui ont partagé leur expérience et nous ont conseillé sur les améliorations à effectuer sur le side car Ural. N’hésitez pas à nous contacter, et à nous faire part de vos connaissances pour préparer au mieux notre aventure. Et surtout, bonne route à tous !!

>> Lire l’article sur comment calculer son budget pour un road trip.
logo URALISTAN

Bonjour à toi ! Nous sommes un couple de Nantais expatriés au Laos. L’idée folle de partir explorer l’Europe et l’Asie, a germé dans nos esprits de voyageurs passionnés. Nous préparons actuellement ce road-trip en side-car URAL, intéressé ?

Suis-nous
Abonne-toi à notre blog

Rejoignez les 33 autres abonnés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :