Lac de Koman, Incontournables d'un voyage en Albanie
Informations pratiques sur les pays

Voyage en Albanie, itinéraire de notre road trip moto

« Maman, on part en voyage en Albanie ! Euh, mais c’est la guerre là-bas, non ? ». Voilà généralement le genre de réaction qu’inspire l’Albanie. Et oui, les préjugés ont la vie dure. Dans notre cas, nous avons déjà visité ce pays magnifique en 2014. On a juste adoré. Les albanais sont accueillants, chaleureux et il ne se font pas prier pour boire un coup de Raki !
Pour notre second passage, nous voulons explorer l’Albanie plus en profondeur. Dans la campagne, dans les montagnes, en évitant autant que possible les grands axes.
Dans cet article, on va passer en revue les lieux à visiter et ceux qu’on va éviter sur notre itinéraire… Bonne lecture !

Notre itinéraire

Durée estimée : 7 – 10 jours

Depuis Debar en Macédoine, nous passerons la frontière avec l’Albanie par le poste Blattë / Blato. Et vu qu’on est carrément maso, nous allons traverser le pays uniquement par les pistes de montagnes du TET.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Parce que notre premier passage en 2014 nous a permis de visiter les incontournables comme Berat, Tirana, la Riviera, Shkodër et Gjirokastër. Donc cette fois-ci, nous allons explorer uniquement la campagne albanaise. Loin des spots à touristes. Soit 350 bornes de chemins non goudronnés au fin fond de la campagne albanaise. Nous atteindrons enfin Shkodra pour traverser la frontière avec le Monténégro à Hani i Hotit – Bozhaj.

L’objectif de cette visite hors des sentiers battus ? Faire des rencontres authentiques, découvrir à quoi ressemble le quotidien d’un Albanais loin du tumulte du tourisme et explorer des endroits reculés.

Pour l’hébergement ? Nous espérons profiter de l’hospitalité locale pour dormir et faire jouer la solidarité entre motards. On verra si ça marche à l’international 😊

Roadtrip en Albanie - notre itinéraire - URALISTAN

Notre coup de cœur : l’hospitalité albanaise

Lors de notre premier passage en Albanie, une chose nous a marqué : l’accueil des albanais. Comment résumer simplement ? Ils ont la main sur le cœur et sont toujours prêts à aider. Et nous avons pu le constater à plusieurs reprises pendant notre séjour. Voici deux anecdotes :

A Vlora, nous devions prendre le bus pour Dhermi. Arrivés à la « gare routière », impossible de savoir quel bus va où et à quelle heure. On galère 10 minutes quand 2 gros gaillards en voiture viennent nous aborder : « vous allez où ? ». Umh, … les gars n’inspiraient pas confiance, mais bon, on n’avait pas trop le choix. Nous leur disons que nous allons à Dhermi et là, ils vont demander à tout le monde autour quel est le bon bus. On apprend qu’on n’est pas à la bonne gare, ils se proposent alors de nous déposer au bon endroit en voiture, ce qu’on accepte avec plaisir. 5 minutes plus tard, ils nous déposent aux portes du bon bus et nous embarquons pour Dhermi. Ils ne nous demander rien, pas d’argent, rien. Et repartent comme ils étaient arrivés. C’est à ce moment là qu’on se sent con d’avoir eu peur au départ Et le même genre d’anecdote nous est arrivé plusieurs fois.

Jérémy chez le barbier albanais, voyage en Albanie
Séance sous le coupe-choux pour Jérémy chez un barbier albanais

Depuis Shkroda, nous voulions découvrir le lac Koman en bateau. On embarque donc dans le ferry local en pensant faire l’aller-retour dans la journée. Au fil de la croisière, nous commençons à discuter avec la seule personne à bord qui parle anglais et qui travaille pour la compagnie de ferry. Il nous apprend que nous ne pourrons pas faire l’A/R dans la journée car il n’y a pas de bateau prévu pour le retour. Il faudra dormir au terminus, à Bayam Curry. Gentiment, il nous conseille un hôtel.

Une fois débarqué,  nous errons dans la petite ville et à cette heure tous les restaurants sont fermés… Nous recroisons notre connaissance. Spontanément, il nous invite dans son appartement car il habite à destination. On accepte volontiers, n’ayant aucun autre plan. Il nous emmène donc chez lui, commence à préparer à manger, installe 2 couverts sur la table de la cuisine. Puis il nous dit : « je dois rendre visite à mon père qui est très vieux et je reviens ». Il nous laisse donc seuls chez lui alors que nous nous sommes rencontrés il y a seulement quelques heures. Génial, non ? Nous dînons dans sa cuisine. A son retour, nous faisons notre possible pour faire honneur au Raki fait maison. Ça nous vaudra une bonne gueule de bois, mais surtout, un souvenir inoubliable.

Les Incontournables de l'Albanie

Berat

Sa citadelle, ses églises, ses mosquées, ses bâtisses à flancs de montagnes, …. Berat, la ville aux mille fenêtres, est traversée par la rivière Osum avec Gorica, le quartier chrétien sur la rive gauche, et Mangalem, le quartier musulman sur l’autre rive. Perchée sur les hauteurs trône la forteresse nommée Kala. La citadelle, quant à elle, s’étale sur les flancs de la montagne. Nous avions adoré la cohabitation entre les lieux de prière catholiques, musulmans et orthodoxes. C’était vraiment incroyable de voir ces religions exister ensemble dans un si petit endroit. Le point de vue sur la ville qu’offre la citadelle est à couper le souffle. Ne le loupez pas !

Berat, Incontournables d'un voyage en Albanie
Tirana

Tirana est la capitale politique et économique du pays depuis 1920, mais pas que ! C’est aussi une ville très riche culturellement. Châteaux, mosquées, musées, et même un opéra, sont autant de lieux qui font l’intérêt de Tirana. Ce qui nous y a le plus marqué, c’était les efforts mis en place pour égayer les reliques architecturales soviétiques rigides. Vous savez, les bâtiments en béton bien massifs ? Et bien, ils les peignent de toutes les couleurs où les transforment en support géant pour le street art.

Tirana, Incontournables d'un voyage en Albanie
Tirana, Incontournables d'un voyage en Albanie
Parc de Butrint

Situé au sud du pays, c’est un des plus gros sites archéologique Albanais. Mais c’est aussi un lieu abritant un écosystème unique grâce à sa nature préservée. L’intérêt de ce lieu ? C’est justement le mariage des reliques historiques et du cadre sauvage incroyable. Et très honnêtement, les ruines passent au second plan tellement les paysages alentours sont magnifiques. Des pêcheurs en barque, des maisons aux murs blanchis à la chaux, une eau turquoise, … Ca fait rêver, non ?

Parc de Butrint, Incontournables d'un voyage en Albanie
Parc de Butrint, Incontournables d'un voyage en Albanie
La Riviera

Qu’est ce donc que la Riviera albanaise ? Eh bien, c’est cette portion de littoral qui s’étend de Vlora à Saranda. Situons un peu le décor : Il s’agit de falaises escarpées couvertes de forêts, avec ici et là des criques désertiques abritant des plages de sable blanc. Ça pourrait ressembler à la Thaïlande, mais non, on est bien en Albanie 😊 En choisissant bien la période de l’année, vous pourrez très bien être seuls sur la plage. C’était notre cas  Nous avons même poussé le vice en dormant à la belle étoile sur une plage à Dhermi. Au programme bain de minuit sous la pleine lune et levé de soleil valant son pesant d’or.

Dhermi, Incontournables d'un voyage en Albanie
Shokdra, Lac de Koman, Incontournables d'un voyage en Albanie
Shokdra, Lac de Koman, Incontournables d'un voyage en Albanie
Shkodër

Shkodër fut tour à tour un haut lieu pour la religion catholique et un centre islamique de grande renommée. L’autre atout de Shkodër ? C’est sa proximité avec le lac de Skadar, le plus grand des Balkans. Il fait aussi office de frontière naturelle avec le Monténégro. Les berges du lac sont magnifiques, et encore plus nature et sauvage côté monténégrin. La ville est aussi le point de départ idéal pour explorer le lac Koman en bateau. On en parle juste après.

Shokdra, Lac de Koman, Incontournables d'un voyage en Albanie
Lac Koman

Un des meilleurs souvenirs de notre passage en 2014. Ce lac artificiel propose des paysages exceptionnels. Au départ de Shkodra les montagnes sont verdoyantes, alors qu’en s’approchant de Bayam Curry, ce sont des falaises escarpées quasiment verticales. Nous avons vraiment eu l’impression de naviguer dans un labyrinthe gigantesque.

Lac de Koman, Incontournables d'un voyage en Albanie
Gjirokastra, Incontournables d'un voyage en Albanie
Gjirokastra, Incontournables d'un voyage en Albanie
Gjirokastër

Cette ville, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, est un super exemple de l’architecture Ottomane. Les maisons y ont des murs blanchis à la chaux, des structures en bois apparentes et leurs toits couverts de pierres plates. Il y a de nombreuses terrasses pour boire une bière à l’ombre dans les rues pavées. Gjirokastër est dominée par une vaste citadelle en pierre. Le panorama sur les montagnes environnantes y est juste génial.

 

Krujë

A seulement 20km de Tirana, nous avons eu le coup de cœur pour Kruja (ou Krujë). Cette ville médiévale a été construite sur les flancs d’une montagne avec une très jolie citadelle. Si vous avez un peu de temps, vous pouvez vous amuser à compter les bunkers parsemés dans la ville. Les locaux s’étaient préparés à la guerre mais elle n’est jamais arrivée jusqu’à Krujë.

Kruja, Incontournables d'un voyage en Albanie
Kruja, Incontournables d'un voyage en Albanie
N’hésitez pas à nous contacter, et à nous faire part de vos connaissances pour préparer au mieux notre aventure. Et surtout, bonne route à tous !!
 
>> Lire l’article sur toutes les infos pratiques pour préparer votre voyage en Albanie (visa, vaccin, budget…)
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :